Chaque critique se suit mais ne se ressemble pas. En l' occurrence, celle ci comme la précédente reprécisera les choses en ajoutant des détails certains aux autres. En clair, si le premier film était un chef d' oeuvre et le second très bon, cet épisode là est un peu mou...Manque de rythme quoi...
Dommage avec des idées aussi sympathiques en tête...

http://www.dvdfr.com/images/dvd/cover_200x280/3/3561.jpg

La jaquette reste belle, bref c'est toujours la classe chez Star Trek.

Pour ce dvd, on s' aperçoit aussi contrairement au précédent, que l' image est sublime. Pas une poussière là où c' était un peu granuleux et ternes à certains moments de Star Trek II.
Impression vérifiée d' ailleurs après comparaison des dvds l' un après l' autre.

Bref l' image est parfaite et les décors...

Contrairement au précédent, cette fois le budget a été largement agrandi, donc allez on met le look sur les vaisseaux et entrepôts de Starfleet. Donc apparition des spatiodocks (maquettes magnifiques) et puis apparition de l' USS Excelsior, sublime vaisseau que l'on retrouvera dans le VI...

Pour le son, c'est du surround comme le II mais la qualité de la VF n'est pas si mal. Bon en V.O c'est du 5.1 on s'en doutait évidemment...
Mais en français bordel, y'a une chose impardonnable...
IMPARDONNABLE !
Ils ont changés la voix du doubleur français pour Tchekov. 
C'est quoi cette voix hyper aïgu et fluette, on dirait Jon Anderson de Yes, non pire un eunuque carrément ! Et c'est un fan du groupe Yes qui vous le dit hein !    

Bon par contre toujours côté son, la piste sonore de James Horner est cette fois bien agressive et rutilante, bref très audible et... Très (trop ?) proche de celle d' Aliens, inoubliable. Bref un James Horner qui fait dans la bagarre et le lyrique là où l'on espérerait plus proche de la finesse, de l' émotion.... 

Et pour l' histoire et les acteurs invités ? Eh bien là, on a droit à la présence de Christopher Lloyd en guest star, dans le rôle d'un salopard Klingon.... Et notre docteur fou de retour vers le futur s' en sort d'ailleurs très bien, c'est d'ailleurs le seul tant les seconds rôles semblent piétiner dans la semoule...
OK, Mc Coy se montre très sympathique (mais il a toujours été sympathique) dans son rôle d'humain possédé par l' esprit du défunt Spock.
Kirk pour une fois se montre moins héroïque et balai dans le cul que les autres fois et de plus n' accapare pas tout l' écran comme d'habitude.
Sulu à droit enfin à sa scène où l' espace d'un instant il nous fait une prise de karaté...

Bref un star Trek plaisant mais par faute de baisses de rythmes et d' erreurs à la noix, parfois lassant, n' empêche c'est pas le naufrage catastrophique non plus mais on regarde le film avec un certain ennui là où les autres s'avéraient excitants ou passionants... 

L' histoire : L' U.S.S Enterprise toujours dirigé par le commandent Kirk est ramené à Starfleet pour remise définitive. Il faut dire que l' appareil à quand même 20 ans de service malgré les améliorations apportées dans l' épisode I. La disparition de Spock à la fin du second épisode à laissé un grand vide chez Kirk surtout qu' il considérait Spock presque comme son propre fils...Lequel explore désormais la planète Genesis désormais interdite et en quarantaine avec la vulcaine lieutenante Saavik. Genesis détient le secret du renouveau de vie et de plus, cache une étrange nouvelle forme de vie.
Le problème c'est que le projet Genesis intéresse aussi le seigneur de guerre Klingon Kruge...

Au final :

Les plus :  images/icones/icon7.gif

* Bonne idées pour l'histoire
* Spock adoré qu'on retrouve, enfant, adolescent puis adulte.
* Kirk moins lourd et apprenant enfin à se servir de son visage pour y mettre des émotions.
* Mc Coy, amusant.
* Les décors et vaisseaux, sublimes grâce au pétage de budget visible  http://dougall.variclier.free.fr/images/love.gif.
* Image sublime et moins granuleuse que le II

Les moins :  images/icones/icon6.gif

* Manque de rythme qui fait qu'on se lasse un peu de l' histoire...
* Emotion peu visible. Certains acteurs ont un balai dans le cul hélas visible...

La qualité baisse en rythme après le I (génial), le II (très bien), cet épisode s' avère décevant, néanmoins ça se laisse voir.

D' ailleurs, Leonard Nimoy (Spock), réalisateur de ce III comprend bien qu'il devient vital d' insuffler un nouveau souffle à la saga, ce sera chose faite avec le IV où la bande à kirk se reprend en main...

a suivre....