terror_dvd

 

Terror Trap.

 

  • Un film de Dan Garcia.
  • Distributeur : Fox Pathé Europa.

 

En route pour un week-end romantique, Don et Nancy sont victimes d'un accident de voiture sur une route perdue. Contraints de passer la nuit dans un étrange motel des environs, ils vont rapidement se rendre compte qu'un gang de tueurs des environs à la chouette idée de vouloir tourner un snuff movie sur la disparition en direct d'infortunés touristes imprudents. Le problème, c'est que Don et Nancy vont se retrouver leurs proies...

 

Parfois je me dis que les bons petits films d'horreur se font rare et la modeste production qu'est Terror Trap se révèle alors une plaisante petite surprise. Le film, malgré des moyens qu'on sent restreints, décide de ne pas s'embarrasser de beaucoup et décide d'aller droit au but, et ce, dans tous les sens du termes. Dan Garcia qui signe ici le scénario, produit et dirige met tout de suite en condition avec un générique d'ouverture très esthétisant qui alterne simili-scènes de tortures dérangées et mise en condition d'un spectateur-voyeur, programme qui annonce plus ou moins le film. Pourtant cette ouverture est un habile leurre car les passages qu'on pourrait penser gores ou sanguignolents sont très vite évités tout le long du film au profit d'un intéressant jeu du chat et de la souris entre les touristes (le couple) et les tueurs, tout en créant un petit suspense du fait que tout ce petit monde est observé par caméra, renvoyant le spectateur (essentiellement masculin, ne le cachons pas) face à son propre besoin de voir des meurtres et du sang.

 

On tient donc du coup quelque chose qui fait lentement monter l'intérêt du spectateur et il s'avère dommage que les acteurs ne suivent pas vraiment. Si les acteurs jouant le couple à la dérive est un peu plat et irritant au début, il en arrive heureusement à obtenir une maigre profondeur face à l'adversité. Michael Madsen par contre est venu uniquement payer ses impôts, débitant son texte sans trop y croire, plat du début à la fin, espérant obtenir au plus vite sa liasse de billets, cabotinant un peu comme ça (la fin, trop facile, niaise, un peu malvenue) et c'est Jeff Fahey (Frank Lapidus dans la série Lost) qui impressionne, montagne de charisme barbu en costume de policier, inquiétant, littéralement dangereux, dingue. C'est d'ailleurs lui qui sauve le film des problèmes de rythme et d'écriture qu'on peut y imputer.

 

Au final un petit film horrifique plaisant qui ne renouvelle pas le cinéma d'horreur mais se laisse agréablement regarder.

 

Retrouvez aussi cette chronique sur :

Logo_Cinetrafic

...Tout comme la page qui lui est dédiée, mon profil ou la liste "le thriller psychologique".