fleetwood_livre

 

Oui bon je l'ai scanné un peu comme un sagouin. Mais au moins c'est pas flou comme sur sa fiche Amazon.

 

Après un post sur la musique, on va parler d'un livre... sur la musique.gneee

 

Jean-Sylvain Cabot, anciennement journaliste à Rock & folk dans les 80's et adorateur de hard rock (3 autres livres sur le sujet aux même éditions Le mot et le reste, dont un sur Deep Purple) s'est fendu d'un très sympathique et assez documenté livre sur Fleetwood mac qui a le bon goût d'aborder toute l'histoire du groupe sous le parcours des forces qui l'ont porté. Au sein des quatre grands chapitres correspondant aux 4 périodes du groupe que l'auteur discerne (j'y viens en dessous), se trouvent plusieurs sous-chapitres évoquant la biographie d'un des membres ainsi qu'une chronique de l'album. En toute fin, on trouvera la discographie officielle et non-officielle et, plus intéressant encore, la discographie solo de chacun des membres (on attend toujours une réédition cd du premier album de Stevie Nicks et Lindsay Buckingham devenu introuvable,  Buckingham-Nicks (1973)) sans oublier l'intégralité des sessions de Peter Green, toutes les sources utilisées ainsi que les remerciements.

 

woof

Woof.

 

La grande force du livre, c'est que de part la subjectivité de l'auteur et tous les évènements qui sont tombé sur la tronche de Mick Fleetwood et ses comparses, tout ça se lit comme un roman. C'est très bien écrit, souvent passionnant. Du pain béni, du ptit lait quoi. Et en même temps on aurait parfois envie de s'épargner certains commentaires de Cabot qui, ne s'en cachant pas qu'il adore Peter Green et le blues dans son ensemble, se permet donc de cabotiner (pardon c'était trop tentant) parfois sur les oeuvres plus pop du groupe par la suite. Critiquer un titre pas mal reconnu par beaucoup (fans ou moins fans comme ma mère à qui j'ai fait découvrir l'album Future games par cette chanson) comme Sands of time en y voyant "aucune véritable modulation et évolution" et y voir "une chanson mineure" (p.110-111), c'est manquer d'un peu de clairvoyance. Bon c'est du chipotage hein mais quand on est fan du groupe, on ne peut s'empêcher de grincer un peu des dents, 2,3 fois. Et bon comme je le disais dans le même temps c'est très bien et donc dans l'ensemble remarquable. Plusieurs qualités à louer dont le fait d'évoquer la période 1970 à 1974, dite "intermédiaire" que j'appellerais plus Kirwan-Welch et de réévaluer des albums encore méconnus comme Mystery to me ou Heroes are hard to find qui comportent leurs petites pépites. Le fait d'évoquer l'après Tusk (la pochette woof plus haut) et d'y pointer des qualités est aussi une bonne chose qui donne envie justement de s'y pencher.

 

Cabot divise donc la grande histoire du Mac en quatre grandes parties.

1966-69 - L'Angleterre et Peter Green.

1970-1974 - Kiln House (soit, la fameuse période "intermédiaire").

1975-1981 - Frozen Love (L'arrivée de Nicks et Buckingham et les 2-3 albums les plus vendus et reconnus du Mac)

1981-2014 - Mirage (Soit l'application d'une formule, la routine, le démembrement du Mac et sa survie et reformations successives suivant les nécessités financières)

 

En soi c'est très bien vu car qui connaît le groupe et a pu écouter quelques disques s'est aperçu de son évolution progressive du blues-rock tendance un peu prog vers une pop californienne mélodique et attractive.

Bref que dire de plus ? Conseillé pour ceux qui veulent se plonger dans la discographie du groupe, recommendé pour les fans, quand aux curieux, gageons que la lecture du livre leur donnera envie de se plonger dans les disques de Fleetwood Mac !