Comme le temps passe vite, déjà juillet, vous vous rendez compte ?

Cette année, ne faisant pas vraiment de semi-bilans musicaux à mi-parcours (les précédents pêches musicales en partie musique), mais compilant un peu tout ce que je peux voir, lire et écouter (merci Facebook dont je me sers visiblement plus comme d'une sorte d'annulaire/memento qu'autre chose au fond), je me suis dit que je pourrais tirer un mini bilan culturel perso de 2015 concernant donc aussi bien la musique que le ciné et mes diverses lectures.

 

Là au 11 juillet 2015, cette année...

 

 

 

Chloé méga choquée de mon ralentissement chronique sur les critiques ciné.

 

 

  • Dans le même ordre d'idées, 113 disques écoutés dont 78 de neuf (mais pas forcément issus de cette année 2015 hein, au contraire). Le reste étant pas mal de l'ordre de la redécouverte (récemment les Chemical Brothers à travers 4,5 disques puis le métal-prog de Dream Theater par exemple). Continuation de certaines découvertes parfois jusqu'à plus soif (coucou Grant Green ici et ), avec parfois des trucs qui font un peu pétard mouillé : tiens par exemple Les stooges. Ben le premier album c'est un peu "je prend la chanson I wanna be your dog ou 1969 et je la copie-colle sur tout l'album" avec juste changement de quelques notes, variations et rythmes. Pour rester poli je me suis un peu légèrement emmerdé. Après je veux bien croire qu'avoir été nourri au grunge, hard-rock, un peu de métal, d'ovnis bien étranges ou crados et pas mal de shoegaze et noise plus jeune m'ait habitué à des choses qui bougent plus ou font bien plus vibrer les murs. Mais je sais pas moi, le MC5, c'est la même année (1969) et ça pourtant, putain que c'est monstrueux à en faire trembler les murs de bonheur. Alors je sais pas. Heureusement Funhouse, l'album d'après lui s'avère des plus intéressants et variés et rattrape un peu la semi-déception.

 

cd1 cd2

cd3 cd4

 

Fidèle à mon habitude, je vous mets quand même quelques pochettes comme ça hein.

 

 

"Et là donc y'a Nio qui a oublié tous ses disques sur l'autre quai. Mais le temps qu'il se retourne, le métro est déjà reparti.

_ Hahaha la loose ce Nio, j'en fais pipi dans ma culotte".

 

 

  • 65 livres, BDs, mangas, comics lus ou relus pour 9 chroniques qui se baladent joyeusement sur le blog (dans les dernières en date en partie lecture, je citerais Catharsis ou Eros X SF sortis justement là cette année).
  • Enfin 9 expos, salons, sorties diverses dont l'expo Aardman, vivement recommendée.

 

Côté musique, difficile de se prononcer sur un premier bilan étant donné que pour cette année 2015, je n'ai écouté que 5 disques sortis actuellement là cette année (je triche même en incluant le disque en duo d'Alain Souchon et Laurent Voulzy que mon amie Potzina m'a joyeusement offert alors qu'il est sorti en décembre 2014. Mais bon, c'est la règle du dernier mois de l'année, on peut l'inclure pour 2015, hop, comment ça je triche ?). J'espère pouvoir bien plus me rattraper avant la fin de l'année mais c'est pas trop sûr. Sans doute en évoquerais-je un ou deux sur le blog si j'ai le temps.

 

Côté films, il commence à y avoir pas mal de trucs assez marquants que je pourrais citer ici pour une première petite poignée et ma fois je vais me faire plaisir :

 

film1 film2

film3 film4

 

film5 film6

film7 film8

 

film9 film10

 

 

 

Ce qu'on peut clairement voir c'est qu'en 2015 l'animation semble clairement mettre tout le monde à genoux. Et c'est pas fini dans ce domaine (encore un pixar à venir pour Noël, Le petit Prince à la fin juillet, Comme des bêtes, Hotel Transylvanie 2, Mune, Snoopy et les peanuts, Miss Hokusai, Avril et le monde truqué et j'en oublie encore d'autres), cela ne fait que commencer. Globalement je ne serais pas surpris de voir chez les tops et bilans des blogueurs, cinéphiles et amis, 3,4 films d'animation à la fin de l'année.

 

 

Des bisous partout les gens.