bloc_party

 

Quand il est sorti, le premier album de Bloc Party a clairement l'effet d'une petite bombe dans un paysage rock. Non pas que le mélange était des plus neuf mais qu'il réinjectait dans les veines du punk-rock de nouveaux cocktails de vitamines dont on identifiait plus ou moins les sources (notamment The cure) avec une touche toutefois des plus originales. Un peu à l'image d'Elephant, l'un des meilleurs White Stripes, ce premier album est parfait de bout en bout, rien à jeter, les grands moments énervés côtoyant des passages faussement plus calmes. Il n'y a presque que des hits ici et une jolie homogénéïté qui montre là un groupe plus que soudé.