Entre deux, trois chroniques en mini-rétrospective consacrée à Werner Herzog, revenons sur nos chers tops.

Avec du coup non pas ma sélection personnelle ciné 2016 mais les grandes découvertes en cinéma contemporain et un peu plus classique qui ont émaillé l'année. J'ai vu, écouté et lu pas mal de choses mais je ne retient ici que les oeuvres les plus marquantes. Commençons par le contemporain (années 80 à aujourd'hui).

 

 

1.

lessonsherzog

 

Leçons de Ténèbres - Werner Herzog

Lessons6

 

Herzog orchestre l'apocalypse. Stupéfiant et hallucinatoire.

 

 

2.

 

rusty james

 

Rusty James - Francis Ford Coppola

 

rusty

 

De la puissance du cinéma surgit la beauté.

 

 

3.

showgirls

 

Showgirls - Paul Verhoeven

 

show

 

Avec une certaine jubilation, Verhoeven renverse L'Amérique.

 

4.

innocence

 

Innocence - Lucile Hadzihalilovic

 

inno

 

Une poésie en huis-clôs laissée à la pensée du spectateur.

 

 

5.

miraclemile

 

Miracle Mile - Steve De Jarnatt

 

miracle

 

Dernière ligne droite avant la fin.

 

 

 

6.

angoisse

 

Angoisse - Bigas Luna (Merci Joël !)

 

angoisse arg

 

Quand la mise en abîme du cinéma et du trauma se fait plus que puissante.

 

Bonux !

the room

 

The Room - Tommy Wiseau

 

 

the roooooom

 

Alors comme ça on tape sur le pauvre regretté Jean Rollin ? Ahhh mais c'est que vous n'avez pas vu The room de Tommy Wiseau. Une épreuve de cinéma (à ce stade oui oui) qui dépasse tout ce que vous avez pu voir dans votre vie. Ah, je vous aurais prévenus, hein.

 

========

 

Et maintenant dans des films plus anciens et un peu plus lointains mais sans ordre cette fois...

 

old1

old2

old3

old4

old5

old6

 

(Cochons et cuirassés)

old7

 

(Désirs meurtriers)

old8

 

(Profonds désirs des dieux)

old9

 

old10

old11

old12