mercredi 9 janvier 2013

La petite Agnès Varda est grande (2).

Continuons l'exploration de l'univers d'Agnès Varda avec bien d'autres courts...   ==========   L'opéra-mouffe (1958).     Un bien bel étrange objet que cet opéra-mouffe dans un noir et blanc à découper au couteau sur une musique d'un Delerue qu'on croirait un peu sous acide. En 1958, Agnès Varda est enceinte de Rosalie et s'interroge sur son corps, la vie qu'elle porte en elle, ce mystère et le besoin d'avoir un enfant quand on ne peux que remarquer la pauvreté des gens autour de soi, justement rue... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 6 janvier 2013

La petite Agnès Varda est grande (1).

  Quel titre incongru pour démarrer une série de chroniques sur la géniale Varda, j'en conviens et m'en excuse (en fait j'aurais pu même écrire "Agnès est petite, Varda est grande" !). De fait, la représentation de cette cinéaste peut toutefois prêter à sourire, il suffit de voir son personnage sur la jaquette des Plages d'Agnès ou Agnès de ci, de là Varda. La réalisatrice - photographe (en fait je devrais mettre ça avant réalisatrice puisqu'elle a commencé par la photo dans les années 50) - artiste joue avec son image et offre... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 12:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 8 décembre 2012

Lola (Jacques Demy - 1960)

  "C'est moi, c'est Lola Celle qui rit à tout propos, Celle qui dit l'amour c'est beau Celle qui plaît sans plaisanter, Reçoit sans les dédommager les hommages des hommes âgés, et les "bravos" des braves gars, Les "hourras", les "viens avec moi" Celle qui rit de tout cela, Qui veut plaire et s'en tenir là C'est moi, c'est moi Lola."           Chronique du Blu-ray distribué par Arte éditions et paru depuis le 21 novembre. A noter que vous pouvez le commander sur la boutique Arte. ... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 18 novembre 2012

Une femme douce (Bresson - 1969)

    Une fenêtre ouverte, une écharpe qui tombe lentement du ciel et un corps sans vie étendu au sol. C'est la scène que des badauds découvrent dès le début du film. Et c'est auprès du corps sans vie de cette jeune femme qui s'est suicidée que son mari nous raconte alors en voix-off tout l'engrenage qui s'est lentement constitué pour former ce glacial fait divers...     "Jusqu'alors, les films de Robert Bresson se situent dans un monde et dans une France constitués au dix-neuvième siècle. Une France rurale,... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 19:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 16 novembre 2012

Chungking Express (Wong Kar Waï - 1994)

  "Attraper des instants. Spontanéïté, fraîcheur." (Robert Bresson - Notes sur le cinématographe, p.36)         L'histoire de deux flics lâchés par leur petite amie. Le matricule 223 qui se promet de tomber amoureux de la premiere femme qui entrera dans un bar a Chungking House ou il noie son chagrin. Le matricule 663, qui chaque soir passe au Midnight Express, un fast-food du quartier de Lan Kwai Fong, acheter a la jolie Faye une "Chef Salad" qu'il destine a sa belle, une hotesse de l'air.   ... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 00:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 10 septembre 2012

Poupoupidou (Gérald Hustache-Mathieu - 2011)

    Bienvenue dans la petite ville de Mouthe en Franche-comté, surnommée aussi La petite Sibérie en raison du fait qu'il s'agit de la ville (village ?) la plus froide de France (*). C'est ici qu'échoue David Rousseau, écrivain en mal d'inspiration. La disparition de Candice Lecoeur, starlette blonde du lieu va réactiver ses neurones. Reniflant un sujet à fort potentiel, David va reconstituer l'enquête policière qui n'a jamais été vraiment effectuée...   Une fois de plus suite à plusieurs remarques et avis positifs... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 17:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 28 août 2012

Le sauvage (Jean-Paul Rappeneau - 1975)

  L'affiche japonaise, classe.   L'affiche française. Plus... virile.   Las de la vanité parisienne, Martin (Yves Montand), s'est exilé dans une île près de l'Amérique du Sud. Un jour, de passage à Caracas, sa nuit est troublée par l'irruption de Nelly, jeune femme énergique fuyant son fiancé. Elle propose à Martin de lui vendre un Toulouse-Lautrec, emprunté à son patron en guise de salaire. Martin accepte de l'aider à rentrer en France. Soulagé, il regagne son île où il a la surprise de retrouver Nelly... ... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 17:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 21 août 2012

Les filles de l'été.

Allez, cette fois on va parler de films fait par des filles avec des filles comme héroïnes. Et 2 des 3 filles... euh films, pardon sont justement actuellement en salle, histoire que vous puissiez aussi vous faire une idée. Pourtant à mes yeux le meilleur de tous et celui par lequel on va commencer est sorti depuis un moment et déjà disponible en DVD, il s'agit de...   Bliss (Drew Barrimore - 2009). Aka Whip it.       Réaliser un film sur une jeune fille qui s'évade de sa vie rangée (concours de beautés... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 21:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 22 juillet 2012

Hanezu, l'esprit des montagnes (Kawase - 2011)

    Dans la région d’Asuka, berceau du Japon, Kayoko mène une double vie : tranquille avec Tetsuya son mari, passionnée avec son amant Takumi, sculpteur qui lui fait découvrir les plaisirs simples de la nature. Kayoko apprend qu’elle est enceinte. L’arrivée de cet enfant est l’occasion pour chacun de prolonger son histoire familiale et ses rêves inassouvis. Mais bientôt, Kayoko devra choisir avec qui elle veut faire sa vie.Comme au temps des Dieux qui habitaient les trois montagnes environnantes, la... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 12:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 30 juin 2012

Les plaisirs de la chair (Oshima - 1965)

    Devenu assassin pour venger Shoko, la femme qu'il aime en secret, Wakizaka doit accepter le marché que lui propose l'unique témoin du meurtre, un fonctionnaire coupable d'avoir détourné 30 millions de yen : garder le butin jusqu'à sa sortie de prison. Mais Shoko s'est mariée avec un autre, et Wakizaka décide de dépenser tout l'argent en un an, puis de se suicider...     Décidément j'ai bien du mal avec le cinéma de Nagisa Oshima des 60's. Après un premier essai surtout concluant essentiellement sur... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,