vendredi 30 décembre 2016

Top / Bilan Cinéma 2016 (2)

  Bon ben le voilà, mon "top" ciné.  Et à nouveau, pas de classement ou d'ordre défini, juste les films. Lesquels sont parfois amplement marquants ou intéressants pour que je les revois encore et encore pour certains, ce qui est un autre critère de plus. Il peut y avoir de bons films que sur l'instant j'apprécierais mais que je sais au fond de moi que je ne reverrais pas de sitôt. Pour beaucoup d'autres, je privilégie le coup de foudre à la raison là où d'autres qui n'auraient pas eu leur place dans des bilans... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 15:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 2 mars 2014

Resnais a franchi la frontière.

    J'étais en oraison lorsque j'appris la funèbre nouvelle. Je sortais ces derniers temps d'une période pas formidable qui m'avais obligé à faire une pause. Et tout lentement j'avais recouvré des forces et commencé à faire des chroniques, d'abord musicales puis pour le cinéma que je préparais à ma guise et à mon rythme dans mon coin. La disparition de Resnais m'a pris par surprise et enlevé l'un des derniers cinéastes-mentor que j'admirais plus que tout dans le cinéma français. La dernière fois que je me fendais d'une... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 16:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 10 novembre 2011

Sur mes lèvres

    Carla est secrétaire dans une boîte de promotion immobilière et en a assez. Portant des prothèses auditives du fait de sa surdité, la jeune femme est constamment ramenée à une sorte de bonne à tout faire de l'endroit. La solution pourrait sans doute venir de ce nouvel assistant qu'elle a engagé, Paul Angeli, qui vient de sortir de prison...       La première chose qui m'a surpris et en bien dans ce film, c'est Emmanuel Devos. Chez Desplechin dans Rois et Reine, je la détestais... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 17:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 6 novembre 2011

Lacombe Lucien (1974)

  Début 1944, dans une France occupée par les Nazis, le jeune Lucien décide dans son oisiveté prononcée d'entrer dans la résistance. Ecarté par l'instituteur du village qui a des contacts certains, le jeune dépité choisit alors d'entrer dans la collaboration et rencontrera des personnages hauts en couleurs dans son court passage...   "[A propos de Pierre Blaise] Il semble que celui-ci n'ait pas à jouer Lucien. Il est Lucien, le cruel enfant de la campagne, qui suit par caprice une formation pour devenir homme de main de... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 12:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 18 janvier 2011

La cérémonie

Comme je l'avais annoncé précédemment, j'ai eu une période Chabrol en fin d'année. A ce moment (moment qui n'est en fait pas tellement fini), je m'étais plongé dans plusieurs visionnages de films du regretté cinéaste. La cérémonie en fait partie, remarquable cru du réalisateur disparu, considéré par tous comme son dernier grand film (avis que je partage même si je n'ai pas vu un Bellamy par exemple).   ============     La riche famille Lelièvre, qui vit dans une demeure isolée en Bretagne près de Saint-Malo,... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 10 décembre 2010

Merci pour le chocolat.

  Dernièrement et suite à la disparition de nombreux cinéastes (je regrette qu'en cette année 2010 la faucheuse se montre aussi coriace et acharnée que les années précédentes), je me suis plongé (ou replongé) dans leurs oeuvres. Si je n'ai pas encore eu le temps par exemple d'approfondir plus en avant le cinéma du regretté Alain Corneau, j'ai tenu à me revoir entres autres des films de Satoshi Kon ou Claude Chabrol. Ce dernier, je le connaissais bien sûr depuis quelques temps puisque je l'avais découvert en même temps que je... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 17:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 26 juillet 2008

Rois et Reines

  Si vous avez regardés un peu mon "bilan" très nimportenawak, vous avez donc dû voir que j'ai plus qu'apprécié le film de Desplechin. Je suis en général très regardant sur nos propres films, considérant qu'après la "révolution" de la Nouvelle Vague, quelque chose à été pris en compte, cette très large politique des auteurs qui, en grande partie, a émergée du giron de la revue des Cahiers du cinéma. Desplechin n'y échappe pas, ancien chroniqueur au même titre d'ailleurs qu'Assayas et Téchiné et si on veut remonter encore plus... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 18:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,