mardi 11 août 2009

Always (steven Spielberg - 1989)

Pompier volant, Pete (Richard Dreyfuss) est un as des airs, un incorrigible casse-cou. Chacune de ses missions est un cauchemar pour Dorinda, sa compagne. Cela devait arriver : un jour il ne revient pas. Ou plutôt si, il revient, mais personne ne le voit. Le fantôme guide alors à travers le deuil ceux qui sont restés.Complètement devenu inaperçu depuis sa sortie, similaire à celle d'une production à la même histoire (le piteux "Ghost" qui lui, est justement assez médiocre), Always gagne à être réévalué 20 ans plus tard et... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 13:03 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 9 août 2009

Tirez sur le pianiste (1960)

"Ton silence doit lui paraître bizarre.Faut que tu dises quelque chose, n'importe quoi sinon elle va croire qu'elle t'intimide.Au fond si elle est pas idiote, ce silence est éloquant : il crée une complicité amoureuse.ça, elle est pas bavarde, C'est plutôt le genre sérieux : pas pimbêche, mais digne. La plaisanterie facile, très peu pour elle.Pour qu'elle rit, faut vraiment que ce soit drôle.(grimaçant de dépit) "Ben qu'est-ce qui vous fait rire ?_ C'est votre grimace."Charlie Koller joue du piano dans un... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 15:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 22 juillet 2009

Le rêve de Cassandre

Sur l'affiche, Ewan Mc Gregor fait quand même bien peur. Je n'attendais rien de ce Woody Allen, tout au plus je savais qu'un pote en disait beaucoup de bien et que c'était un film dans la même lignée de Match Point, ce qui n'était pas pour me déplaire. La baffe n'en est que plus grande. C'est d'autant plus grand qu'a la lecture des critiques et réactions diverses sur le net et ailleurs, je me rend compte que quasiment tout le monde (ou presque) est passé à côté d'un des plus grands films de 2007 là où comme la Tamise quand... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 16:52 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 20 avril 2009

Intemporalité...

Tout se fige, un coup de feu retentit, le temps s'étire au maximum.Lentement la vie fuit ce corps qui chute là où des colombes prennent leur essor.Jamais encore dans l'animation, la mort n'avait été montré d'une manière aussi belle que brutale : Privée du temps.Puis la réalité reprend et avec elle, la tempête finale qui se prépare.
Posté par Nio Lynes à 15:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 18 avril 2009

Hors du paradis : Au hasard Balthazar.

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1073750139 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ ... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 21:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 22 septembre 2007

Monika

Il faut étrangement toujours attendre qu'un cinéaste passe l'arme à gauche pour qu'on puisse parler de lui dans les grands médias et accessoirement pouvoir découvrir son oeuvre. En juillet nous ont quittés respectivement Antonioni et Bergman et connaissant plus le premier au second, j'ai voulu découvrir les films du réalisateur Suédois qu'on dit "austère" (c'est la légende, mais la légende a bon dos on le sait) pour découvrir des films passionnant pas si difficile d'accès que ça (bien au contraire...)...Par contre les photos sont de... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 20:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 19 novembre 2006

Profession reporter

La vie du reporter David Locke bascule lorsqu'il découvre le cadavre d'un homme lui ressemblant étrangement. Fatigué de sa propre vie, il décide d'endosser son identité et, s'emparant de son agenda, de suivre son emploi du temps.Nominé pour la palme d'or à Cannes en 1975, Profession Reporter de Michelangelo Antonioni reste surtout célèbre pour son plan séquence final virtuose de 7 minutes mais il ne faudrait pas réduire le film à seulement ça. Car Antonioni, refusant les conventions du genre (le rythme est très lent) établi de la... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 17:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,