dimanche 26 août 2012

Le capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau

  Hé beh, ça c'est du titre.     J'ai découvert Charles Bukowski et son style brut, vif, corrosif dernièrement et en trois romans, le bonhomme s'est d'un coup imposé comme l'un de mes écrivains favoris. Même, mettons depuis le premier que j'ai lu et que je conseille comme beaucoup de gens pour débuter, le culte Contes de la folie ordinaire. Ce dernier, composé d'une multitude de nouvelles (écrites à la fin des 60's) toutes différentes mais complètement déjantées vous fourniront déjà une porte ouverte sur l'univers... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 26 juillet 2012

Les chroniques de fond de tiroir (16)

Coucou les revoilou ! Plein de mini-chroniques en relation ou non avec notre actualité.    ==========    Ressorti dernièrement dans une poignée de copies, on avait bien failli passer à côté de ce film, chef d'oeuvre curieusement oublié par l'Histoire. Et pourtant, dès 1986, Quand souffle le vent (When the wind blow) de Jimmy T.Murakami faisait l'effet d'une bombe. Et c'est d'ailleurs bien de ça que parle le film. Equivalent anglais du Tombeau des lucioles avec une pointe de prises de vues réelles assez... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 18:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 8 juillet 2012

Quick (Beom Gu-cho - 2011)

      Un messager à moto chargé de conduire une jeune fille avec qui il a un lourd passif découvre que son casque de moto est piégé et qu'il doit réaliser des livraisons en temps record si il ne veut pas que tout explose... Une petite surprise agréable que voilà et dont je n'attendais strictement rien, distribuée par la Metropolitan Filmexport depuis le 6 juillet. Le parfait prototype du film d'action basique et suffisamment bien foutu dans sa mise en scène pour qu'on passe un bon moment, l'humour coréen en plus.... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 12 décembre 2010

Antoine et Colette / Baisers volés.

  * Antoine et Colette (Sketch tiré initialement de L'Amour à 20 ans - 1962).* Baisers volés (1968). Curieusement, je vois Antoine et Colette et Baisers volés comme des oeuvres qui se répondent et tracent un parallèle avec les 400 coups, d'où ma volonté de les traiter ensemble malgré la différence de format (un court-métrage pour l'un... qui aurait pu être finalement un film, un long-métrage d'autre part), de traitement (noir et blanc pour le premier, couleur pour le second), de ton... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 17:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 27 juin 2010

Les chroniques de fond de tiroir (12).

Après moults péripéties personnelles, j'enchaîne et renoue avec mon blog une nouvelle fois avec de mini-chroniques dvds ou cinéma. Une manière aussi de se retrousser les manches avant des chroniques plus conséquentes...         Un village entier est décimé par la peste. Envoyé sur les lieux en éclaireur, un groupe ninja se retrouve pris en embuscade par Tessai, un colosse aux pouvoirs surhumains. Kagero, une magnifique femme ninja dont le seul baiser provoque la mort, est sauvée par Jubei, un... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 1 mai 2010

Les chroniques de fond de tiroir (11).

  Avant d'enchaîner avec le gros d'une rétrospective consacrée à un cinéaste (comme l'an dernier où je m'étais gavé de Fellini, rappelez-vous), je livre une poignée de nouvelles petites chroniques rapides. Films en salle ou en dvd, films pour tous au gré des envies...          Sans laisser de traces dispose d'une magnifique affiche qui ferait, à coup sûr une magnifique jaquette de DVD et Blu-Ray. Malheuresement l'affiche est un leurre. Un beau leurre certes (on dispose d'excellents graphistes en... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 16:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 5 février 2010

Mother

  Do-joon, jeune handicapé mental et grand enfant de 28 ans est du jour au lendemain accusé du meurtre d'une lycéenne, Ha-Jung, dont le corps est retrouvé sans vie sur un toit. Sa mère, persuadée de son innocence cherche à le faire sortir à tout prix des griffes de la police, persuadée et avec elle, le meilleur ami, un brin vantard, de Do-Joon avant de chercher par elle-même ce qui s'est passé ce soir là...   4e film du coréen Bong Joon-Ho qui livre là à la fois un saisissant portrait de mère comme une nouvelle critique... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 16:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 13 novembre 2009

Les mondes de Fellini (4)

Croquis de Fellini lui-même pour le personnage de Gelsomina.La Strada (1954) est le troisième film d'une trilogie d'une possible rédemption humaine dont j'avais évoqué les deux autres volets plus bas, Il Bidone (1955) et Les nuits de Cabiria (1957). Rétrospectivement et à la hauteur de ce nouveau visionnage, je lui préfère Les nuits de Cabiria (pour le personnage terriblement attachant de Cabiria et l'interprétation encore plus poussée qu'en livre Giulietta Massina) et Il Bidone (toute la dernière demi-heure face à la jeune fille... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 17:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 31 octobre 2009

Les mondes de Fellini (2)

Suite des chroniques Felliniennes avec cette fois tout un post sur "Amarcord" (1973) de Fellini. Le mot en lui-même est un néologisme de Fellini griffonné à la hâte sur une serviette de restaurant, qui évoque l'expression "Io mi Ricordo", Je me souviens. Et effectivement, Amarcord, tout comme Fellini Roma (1972) est un film de souvenirs mais à la différence de ce dernier qui oscillait entre passé des années 30/40 et la capitale italienne des années 70 (avec la superbe séquence finale des bikers dans la nuit... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 19:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 11 août 2009

Always (steven Spielberg - 1989)

Pompier volant, Pete (Richard Dreyfuss) est un as des airs, un incorrigible casse-cou. Chacune de ses missions est un cauchemar pour Dorinda, sa compagne. Cela devait arriver : un jour il ne revient pas. Ou plutôt si, il revient, mais personne ne le voit. Le fantôme guide alors à travers le deuil ceux qui sont restés.Complètement devenu inaperçu depuis sa sortie, similaire à celle d'une production à la même histoire (le piteux "Ghost" qui lui, est justement assez médiocre), Always gagne à être réévalué 20 ans plus tard et... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 13:03 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,