Aka "The sex list" chez nous.

 

the_to_do_list_poster03

J'aime bien cette affiche américaine qui traduit bien l'ambiance du film.

 

Brandy était l’intello du lycée, et à force de bosser, elle est passé à côté d’une bonne partie de son adolescence, surtout niveau sexe … Bien décidée à se rattraper à la fac, Brandy, aidée par ses deux meilleurs potes, établit une liste très « hot » des trucs qu’elle doit faire pour combler son retard…

 

"C'est comme Sixteen candles... mais en plus cochon." --La réalisatrice.

Dans le créneau des films sur l'adolescence, difficile de se démarquer entre les productions devenues des classiques (John Hugues donc, mais aussi pourquoi pas le récent Supergrave) et les créations plus originales (Detention). Je ne sais pas jusqu'à quel point les références peuvent marquer le film, ce que je sais, c'est que l'ensemble est frais, sans prétention et somme toute, d'une vulgarité gentille assumée, partagée entre tendresse pour des personnages qu'on ne peut juger (je ne veux pas être médisant mais réaliste : abordée d'un autre angle/point de vue et par un réalisateur masculin qui plus est --un peu comme un personnage secondaire dans l'intrigue--, le personnage de Brandy serait immanquablement passé pour une vénale obsédée de cul, donc un personnage de pétasse sans jugeote, et encore) et nostalgie des 90's bienvenues. Dès le générique énergique --qui recompose la chambre et les objets de Brandy par fragments à chaque plan-- on est dans le ton.

 

todo1a

todo2a

todo4a

todo5a

todo6a

todo7a

todo8a

todo10a

todo11a

todo12a

todo13a

todo14a

todo15a

todo16a

todo18a

todo19a

 

Pourquoi les 90's et plus précisément 1993 ? Sans doute pour revenir à une période censément plus innocente, où chercher à se renseigner sur le sexe en étant ado nécessitait plus de piocher dans un livre, feuilleter Penthouse en cachette ou de demander timidement aux aînés que chercher sur internet et tomber sur un peu tout (coucou le p0rn). Peut-être aussi pour coïncider avec une bonne part de vécu qu'on a tous eu (notamment Maggie Carey qui semble mettre beaucoup de sa propre expérience dans ce film). La bande-originale d'ailleurs n'y échappe pas, passant allégrement de Spin Doctors et Pavement à MC Hammer sans oublier Les Cranberries. Surprise : autant je ne peux pas supporter Dreams dans la vie réelle, autant chez Wong-Kar Waï (Chungking Express), chanté par Faye Wong ou bien ici dans ce film, ça marche totalement et l'effet en devient assez magique.

 

Mais cela ne serait rien sans Aubrey Plaza qui assume totalement son rôle de jeune fille un peu coincée dans ce domaine et qui ne demande qu'à découvrir, même si la raison initiale n'est pas toujours bonne (Brandy veut à tout prix se muscler côté cul pour attirer le bellâtre blond de service qui la remarque à peine tandis qu'elle-même remarque à peine son "meilleur ami" qui en pince salement pour elle sans pouvoir lui avouer, aussi coincée qu'elle a pu l'être). Et c'est justement en accumulant gaffes sur gaffes dans sa quête de découvertes sexuelles que paradoxalement la jeune fille finira par attirer l'étalon de son coeur, ce dernier finissant par découvrir qu'elle n'est pas comme les autres. Ce n'était pourtant pas gagné d'avance avec un père hyper protecteur (notre agent Coulson dans Avengers, Clark Gregg), occasionnant une caricature du paternel un brin aussi lourde qu'un ou deux gags. Heureusement il y a maman, les copines et une détestable grande soeur pas aussi mauvaise qu'on peut le penser...

 

todo21a

todo22a

todo23a

todo24a

todo25a

todo26a

todo27a

todo28a

todo29a

Bon, il y a encore du travail.

 

J'avais parlé de "vulgarité gentille", mais on aurait pu s'en douter dès l'affiche française du film chez Metropolitan, changée peu avant la sortie du film (le 18 juin en dividi) quand ce n'est pas le film qui ne s'auto-censure lui-même au détour d'une scène. Comparez la première affiche à la seconde, celle, "officielle" qui est sur la jaquette du DVD sorti il y a peu. Si vous regardez bien, une case et sa ligne ont disparu. Quand à l'héroïne qui était habillée d'une manière naturelle, hop en maillot de bain et suçotant (fantasme oral pour attirer le mâle libidineux : CHECK) une glace la main gauche reposée nonchalamment sur l'entrejambe. Une couverture plus aiguicheuse donc pour en remplacer une autre, plus naturelle et qui aurait été plus sincère sur le fait d'aborder le sexe sans s'embêter (ce qui est d'ailleurs le cas de l'héroïne qui n'a aucun complexe à ce sujet et ça fait du bien) même si le sujet de la "porte de derrière" (pardon Jim Morrisson !) n'aurait pas forcément été abordé. Dans le film, cela se traduit par une case et sa ligne dans la liste de l'héroïne où après avoir écrit "anal sex", elle prend tout de suite son tipex pour mettre "phone sex". Oh, come on, un peu plus de couilles même si c'est une comédie. Un autre détail important c'est que l'on ne verra jamais la Plaza nue, le film faisant tout pour jouer de ce qui n'est pas vu par le spectateur mais d'autres personnages en jouant sur le cadrage.

 

the sex list

to-do-list-1400-x-2100

 

OK c'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup... Bon non je déconne, on est pas non plus chez Gregg Araki hein et le film reste un moment bien sympathique partagé entre teen comédie avec potes et potesses (les copines inséparables et le final de réconciliation en chansons) et blague potache qui va plus ou moins jusqu'au bout de son délire (les cases qui se cochent à l'écran qui font penser presque à des sketchs séparés, un peu roublard comme effet mais bon, c'est ce que promettait le film aussi). Bref un film marrant où j'ai souri et ri et c'est l'essentiel.

 

Sur ce je vous laisse, je suis revenu moi aussi en 93. Je vais aller sniffer ma colle Cléopâtre en écoutant Genesis, Shanice (insérer des petits coeurs ici), la regrettée Téri Moïse et Nirvana...gneee

 

todo20

Let's go to party...zzZZzzz.

 

Chronique à retrouver aussi chez Cinetrafic à la fiche du film. Cinetrafic où vous pouvez retrouver d'autres films américains rigolos mais également des films comiques français.