J'avais précédemment évoqué le livre de John Wyndham, Les coucous de Midwich en le mettant en comparaison avec l'une de ses adaptations ciné, Le village des Damnés de John Carpenter. Je ne résiste pas à y revenir avec cet extrait consistant, un dialogue glaçant avec un des enfants (p.216 de l'édition Présences du futur), qui, je l'espère, vous donnera envie de lire le livre en plus d'être à la fois en quelque sorte en rapport avec l'actualité (et c'est écrit en 1957 !)...

 

"Cette fois ce fut la fille qui répondit.

_ La civilisation n'a rien à faire là-dedans, dit-elle. C'est une affaire au contraire très primitive. Si nous existons, nous vous dominerons, ça c'est clair et inévitable. Serez-vous d'accord pour être supplantés et pour vous engager sur la voie de l'extinction sans opposer une vive résistance ? Je ne crois pas que vous soyez assez décadents pour cela. Et puis, politiquement, la question se pose : est-ce qu'un Etat, quel qu'il soit, peut se permettre de donner asile à une minorité dont la puissance va croissant, et que cet Etat n'a plus le pouvoir de contrôler ? Il est évident que la réponse est toujours non.

"Qu'allez-vous donc faire ? Très probablement, nous n'aurons rien à craindre pendant que vous en discuterez. Les plus primitifs d'entre vous, vos masses, se laisseront guider par leurs instincts --nous en avons eu un exemple la nuit dernière-- ils voudront nous pourchasser, nous détruire. Vos libéraux, vos responsables, vos religieux seront très troublés dans leur attitude morale. Vous aurez, opposés à toute mesure définitive, tous vos vrais idéalistes, et aussi vos prétendus idéalistes, tous ces gens, assez nombreux, qui se targuent d'idéal, comme s'ils acquittaient d'une prime d'assurance sur la vie de l'Au-delà, et ne s'embarassent pas de provoquer l'esclavage et la déchéance de leurs descendants, pour autant qu'ils puissent emplir leurs journeaux intimes de généreuses pensées à offrir aux portes du ciel.

"Et puis aussi, il y aura votre gouvernement de droite qui envisagera malgré lui de prendre des mesures radicales contre nous, et vos politiciens de gauche qui y verront pour leur parti une magnifique occasion de renverser le gouvernement. Ils défendront nos droits en tant que minorité menacée; des enfants qui plus est. Leurs leaders se poseront en défenseurs vigoureux et désintéressés de nos droits sacrés. Ils se réclameront, sans recourir à un référendum, de la justice, de la pitié et du coeur compatissant du Peuple. Puis, il viendra à l'esprit de quelques-uns d'entre eux qu'il s'agit là d'un problème vraiment sérieux, et que, s'ils provoquaient des éléctions, il y aurait très probablement une scission entre les promoteurs de la politique officielle du grand coeur du Parti, et les chefs de file de ceux qui éprouveraient des appréhensions à notre sujet, et qu'on nommerait les Pieds Froids; et ainsi, l'étalage de droiture désintéressée, de même que les appels aux vertus les plus éprouvées et les plus payantes, ne seront plus tellement appréciés.

_ Vous ne semblez pas avoir une très haute idée de nos institutions, interrompit Bernard.

La fille haussa les épaules.

_ En tant qu'espèce dominante bien établie, vous pouvez vous permettre de perdre contact avec la réalité, et de vous amuser avec des abstractions", répliqua-t-elle."