renardecouv

 

 

"Au lapinou qui vient de naître, je vais faire trois dons ! Tout d'abord, je te fais le don d'appétit, pour que ta croissance soit excellente ! Puis, je te fais le don de la tendresse ! Pour que tu ne sois pas filandreux ! En dernier, je te fais le don de goût, pour que tu sois bien savoureux ! Grandis bien, petit lapinou !"

 

Quelle putain de saleté cette renarde ! Mais qu'est-ce qu'elle est forte !

Je ne remercierais jamais Elo (qui s'est ruiné visiblement et a offert une de ses pattes aux dons d'organes) de m'avoir offert dernièrement ce bien chouette cadeau qui m'a fait hurler de rire. Littéralement. Il y avait longtemps que je m'étais pas bidonné comme ça devant une bonne BD... bien humour noir. Parce qu'ici on ris du malheur des autres et c'est fort. C'est pas bête mais c'est méchant. Délicieusement méchant.

 

 

renarde1

renarde2

 

 

 

Parce qu'ici la renarde se joue de tous et de toutes (même toi spectateur qui ne voit pas arriver les gags à 100 à l'heure). Et tous en prennent quasiment pour leur grade (sauf peut-être Kevin le gros poney ado un brin rasta). De la mère lapinou dépressive et qui se décompose de plus en plus face à cette grande rousse qui lui choppe quasiment tous ses lapinous à chaque fois (et c'est pas faute d'essayer même à un instant de repeupler toute la forêt avec une bonne centaine de ses petits machins trop mignons pour être honnêtes).

la_renarde5

 

 

En passant par Georges le chien du fermier qui se fait constamment duper quand il ne multiplie pas gaffes sur gaffes. Et puis le fermier aussi bien sûr. Et tout le bestiaire est dans un état d'esprit complètement joyeusement décalé il faut dire. Mention spéciale donc à Kevin, beau chevalin Beauceron rebelle qui rêve de liberté et de verts pâturages mais s'avère incapable de partir hors de son enclos. Et le duo de puces acharnées sans oublier un loup adorateur de poésie et de grammaire française qui n'a décidément pas de pot.

 

la_renarde_image2

 

 

C'est hardcore, jouissif, reposant, libérateur et définitivement pas pour les enfants (à moins que comme moi plus jeune vous ayiez tâté du Idées noires de Franquin et du Serre, alors ça peut passer. Quoique). Et puis on s'en lasse pas. J'y reviens de temps en temps pour me parcourir 2,3 strips. Bref, merci encore Elo pour ce super cadeau-de-la-mort-qui-tue !