mel___jenny

 

 

Mel, une jeune femme aux allures de garçon manqué, rêve de quitter sa vie sans relief. Le jour où la belle Jenny entre dans sa vie, c'est le coup de foudre immédiat ! Sauf que Jenny pense que Mel est un garçon... Et cette dernière ne la contredit pas puisqu'elle s'invente pour l'occasion une autre identité : elle se fait appeler Miguel et dit venir du Portugal...

 

La tagline de l'affiche peut faire office de méchant spoiler. Pourtant vous ne me croiriez pas si je vous dit qu'elle a un peu joué dans le fait que j'étais pleinement partant pour voir le film et qu'elle me rassurait d'emblée, direct.

Primo parce que même si je regardais pas mal de drames par le passé, je me suis largement calmé depuis que j'ai remarqué que la vie n'était pas toujours aussi tragique. Dans nos petites vies intimistes d'ailleurs, la fin d'une relation ou pire n'est pourtant pas la fin de tout. Secundo, plus basiquement, je n'avais pas besoin d'un énième drame surtout quand je me doute à l'avance de ce qui va apporter la chute de l'histoire (on pourrait parier ici sur le thème du film à savoir trouver son identité sexuelle et l'accepter, la faire accepter).

En cela, Mel & Jenny a été une très belle surprise puisque le film de Nana Neul d'emblée choisit d'enrober le tout d'une certaine douceur qui se traduit au visionnage par la mise en scène et ses couleurs chaudes, une musique douce et surtout une alchimie entre les comédiens qui passe autant par la sensibilité du traitement que les rôles qu'ils portent en eux.

 

mel & jenny

 

 

 

Dans les deux comédiennes en tête, Anjorka Strechel qui joue Mel fascine directement. Sa timidité, le fait que son coup de foudre "accidentel" la révèle à Jenny... Quand à cette dernière, jouée par Lucie Hollmann, elle est dans un ton très humain. D'abord amoureuse de ce garçon qui lui semble si mystérieux, elle comprendra qui il, ou plutôt elle, est vraiment mais comprendra la difficulté du choix de Mel qui se bâtit duperies après duperies juste pour sauver les apparences et ne pas endommager sa maigre carapace.

La réalisatrice repousse le moment fatidique du dévoilement lentement sans en faire trop ni achever heureusement le film là dessus, évitant le sempiternel climax final qui laisserait sur une ultime impression pour poursuivre et finir comme le film a commencé, dans l'incertain mais avec une résolution qui appelle de l'espoir.

 

mel & jenny 2

 

 

Outplay édite le film depuis le 15 octobre 2016 et si l'on peut se demander pourquoi le film a mis autant de temps a arriver chez nous (comme on pourrait se demander pourquoi j'ai mis autant de temps à faire cette chronique d'un film que j'ai pourtant vraiment beaucoup aimé. Les mystères de la vie), ce ne serait que pur chipotage. Un petit bonus nous expliquant ce que sont devenu les comédiennes n'aurait pas été de refus, toutefois. Mais bon cela ne change rien que le film est déjà très bien comme ça et mérite largement d'être vu.

 

Chronique en collaboration avec Cinetrafic. Où vous pourrez retrouver des listes et conseils de visionnages comme :

http://www.cinetrafic.fr/film-gay

http://www.cinetrafic.fr/film-d-amour