sky_moves_sideways_by_super_chi_das0j21

"Sky moves sideways" by Super-chi.

 

Les années précédentes, j'avais effectué quelques broutilles purement narcissiques sur ce blog, ici et . 2015 avait marqué le pas côté déceptions, je me disais donc que cela ne pouvait pas être pire tout en me contraignant à ne plus me plaindre en ces lieux. Et bien 2016 fut pire, wahou. Et là tout le monde a morflé (je dis ça, je dis ça, mais c'est pas bien rassurant). Raison de plus pour briser mon serment personnel et évacué tout le bordel afin de survivre un peu aux dernières semaines et derniers jours de l'année.

Ayant un peu de mal à démêler les rares joies que l'année m'a procuré, je vais énumérer une partie des horreurs que l'on sait tous, vous compléterez à votre guise ou pas. Donc en vrac, la perte de David Bowie, Prince, Leonard Cohen, Greg Lake, Gotlib, Alan Rickman, Anton Yelchin, Herschell Gordon Lewis, Gene Wilder, Pierre Etaix, Kenny Baker, Sharon Jones, Alan Vega, Bobby Hutcherson, Bud Spencer, Kiarostami, Cimino, Wajda, Coutard et beaucoup d'autres (dont Fidel Castro pour la disparition qui m'aura le plus étonné). Ouais, arrêtons là, ça fait trop, mais trop.

Merde.

Et puis la Syrie, les attentats qui continuent (en France mais pas que), l'élection de Trump, la remontée en vrac de la bêtise, l'homophobie, l'intégrisme quel qu'il soit. Les politiques qui se croient de plus en plus dans une tour d'ivoire avec un mépris incroyable du peuple (dernière bonne blague en date, Valls qui veut supprimer le 49.3 après en avoir bien abusé avec la loi travail cette année, LOL). Les attaques à ton sexe, à ce que tu es, c'est aussi une forme d'intégrisme. Et je citerais aussi les gens sur les réseaux sociaux dont parfois des amis plus ou moins éloignés (oui ça me désespère) qui publient tel ou tel truc sous une forme plus ou moins agressive pour telle ou telle cause (elle peut être bonne ou mauvaise ce n'est pas la question mais la manière de le faire. Franchement si tu penses par exemple que mettre des carcasses d'animaux sur FB va aider la cause du végétarisme, je pense que tu te mets le doigts dans l'oeil. Quand à toi qui veut soutenir la cause animale, je te comprends, mais par pitié arrête de relayer les photos de chiens et chats morts d'une horrible manière, putain).

L'impression globale que la société n'en finit plus de régresser et d'imposer une dictature mondiale via le capitalisme (on approche de noël et à nouveau le débat sur les jouets catalogués selon ton sexe qui revient. Mais putain si ton gamin veut collectionner les poupées, c'est quoi le problème ? Si ta fille veut jouer à des jeux vidéos normalement plus joués par les mecs, eh bien ? Toujours ce regard des autres qui finit par te conditionner toi et tes enfants et qui n'en finit plus de ne pas faire avancer la société. MAIS MÊLEZ-VOUS DE VOS COUILLES QUOI ! Il est loin le temps des Légos pour tous... Même eux sont maintenant construits en regard du sexe). Maintenant même ta liberté de t'exprimer sous vidéo dépendra des puissances économiques en place. Welcome to the cynisme. Brazil ? Here we are my dear Gilliam.

 

lego_1981

A une époque pas si lointaine (1981 pour dater), Lego faisait des jouets pour tous. Vous tapez maintenant Jouets lego fille sur google et... Je vous laisse chercher hein.

 

Bon, on gueule MERDE, à nouveau un grand coup comme d'autres font BREUM.

Puis on passe au bilan plus personnel, histoire d'avancer. Mais ma foi, mon histoire se mélange au grand vide de 2016. Une déception personnelle en février, la disparition d'une amie (je l'espère pas pour toujours), quelques voyages et déplacements qui m'ont apporté du bonheur aussi on va pas le nier (coucou la Suisse et Barcelone). Mais peu comparé à tout ce que 2016 nous a déversé dans la gueule. Cela aurait pu être fifty-fifty mais non pour le coup. Quelques attentes déçues aussi. Aussi bien culturellement que sociallement voire émotionnellement. Et puis un râs-le-bol généralisé des gens, de plusieurs sites et endroits où j'allais régulièrement. Une fuite des gens qui est aussi une fuite de la société, la folie de la société. Surtout actuelle. Une grosse fatigue généralisée qui s'est installée en milieu d'année pour ne plus me lâcher. Il faut dire que la dépression mime depuis un moment chez moi aussi... En fait je m'aperçois avec le recul que les joies se sont tassées, voire banalisées et n'atteignent plus la même intensité qu'autrefois face à tout ce qui nous arrive et quelque part, ça me fait peur. Très peur.

Bref, restons en à du basique.

En 2016 j'ai...

  • Découvert ou redécouvert près de 168 oeuvres musicales et acquis (et on m'a offert parfois) près de 85 disques dont 11 vinyles. Et puis 3 coffrets de disques dedans tout ça (donc 20 albums là dedans encore).
  • Découvert ou redécouvert près de 225 films dont évidemment une bonne poignée en salles, mais moins que les années précédentes (l'augmentation du cinéma est encore un sale truc à rajouter à 2016. :/ ).
  • 96 livres/bds/mangas/comics lus dont une belle redécouverte de Stephen King après un passage à vide où j'avais plus envie de lire et un léger goût de rien (qui recommence actuellement).

 

Voilà voilà. Les commentaires sont ouverts, libre à vous de me lancer des tomates dans la tronche ou des bisous.